• slidebg1

8. Conseils pour l'équilibre acido-basique

Aliments acidifiants (pour tous)

La consommation d’aliments acidifiants est indispensable à notre nutrition. Notre capacité à métaboliser ces acides dépend des apports, en quantité et en fréquence, de l’heure d’ingestion, mais surtout de l’équilibre alimentaire entre les aliments acidifiants et alcalinisants.

Les aliments acidifiants sont des aliments qui vont libérer des métabolites acides lors de leur transformation dans l’organisme (digestion, utilisation cellulaire). Ce sont des producteurs d’acides. Pour la plupart, les aliments acidifiants sont néanmoins les nutriments de base de notre nutrition, c’est-à-dire que leur consommation ne peut pas être supprimée. L’idée sera d’en limiter l’apport quantitatif, et de les associer à d’autres aliments « alcalinisants » afin de réduire l’impact de leur effet acidifiant.

Les aliments raffinés produisent des acides, par carence en vitamines et oligoéléments (ionisation, pasteurisation…) ou par la difficulté à être complètement transformés par l’organisme.

  • Viande, gibier, charcuterie, extraits de viande, volaille
  • Poisson gras, crustacés, moules, crevettes
  • Fromages (les forts et âgés sont plus acides que les doux), lait stérilisé, petit-lait « âgé »
  • Corps gras animaux, graisses cuites, huiles végétales raffinées, durcies (margarine)
  • Céréales, complètes ou raffinées : blé, avoine, surtout millet ; pain, pâtes, flocons et aliments à base de céréales….
  • Légumineuses : arachide, soja (sauf lait), haricot banc, fève, pois chiche, lentille…
  • Sucre raffiné, sucreries : sirop, pâtisserie, bonbon, confiture, fruits confits…
  • Boissons industrielles : limonade, cola, soda, eau gazeuse…
  • Oléagineux : noix, noisette, cacahuète, noix de pécan, pistache, tournesol, pépin de courge….
  • Café, thé (surtout noir), cacao, chocolat, vin, levure, aspirine….

NB. Les protéines de qualité sont nécessaires chaque jour pour les synthèses métaboliques

Aliments acalinisants (pour tous)

Les aliments alcalinisants sont des aliments riches en bases et pauvres en substances acides. La transformation de ces aliments par l’organisme ne libère pas non plus de composés acides. Les aliments alcalinisants possèdent donc des propriétés alcalinisantes bénéfiques pour le terrain.

  • Farineux : pommes de terre, patate douce, potimarron, châtaigne….
  • Légumes verts : crus ou cuits et légumes colorés (sauf tomate, oseille, rhubarbe)
  • Jus de légumes, compote de fruits (non industriels)
  • Graines et légumineuses germées, maïs (graine ou polenta)
  • Banane, amande, noix de Brésil, olive noir (dans l’huile d’olive et non en saumure)
  • Fruits doux et mûrs : pomme, poire…..
  • Fruits secs : datte, raisins, (sauf abricot), si séché à maturité en non soufrés
  • Eau minérale alcaline (ph>7)
  • Huiles vierges première pression à froid
  • Lait d’amande, de soja, lait cru, fromage blanc bien égoutté, beurre frais, crème fraiche
  • Sucre intégral, sésame, jaune d’œuf, huître, sel marin, algues marines ou d’eau douce

Aliments Acides (acidifiants pour certains)

Les aliments au goût acide son acidifiants pour les personnes sensibles aux acides (ou avec des déficiences métaboliques) et alcalinisants pour les autres.

Les aliments acides sont des aliments naturellement riches en composés acides, comme par exemple un jus de citron. Dans l’organisme, ces aliments acides vont être métabolisés. Chez une personne en bonne santé, cette métabolisation va conduire à une neutralisation des acides et à une libération des bases minérales du fruit : le résultat sera donc un effet alcalinisant.

Cependant, chez une personne présentant un déficit métabolique, la neutralisation des acides ne pourra pas s’effectuer par les voies physiologiques. Les composés resteront dans l’organisme sous forme acide, puis seront neutralisés par les bases prélevées dans les tissus, notamment le tissu osseux. Les aliments acides auront donc cette fois un effet fortement déminéralisant. Ainsi, l’effet acidifiant ou alcalinisant des aliments acides dépend des capacités métaboliques du sujet. Leur consommation doit donc se faire avec grande prudence.

Par contre, les aliments dits « acidifiants » ou « alcalinisants » auront un même effet acidifiant ou alcalinisant pour tous les consommateurs.

  • Petit-lait : yaourt, lait caillé, kéfir, fromage blanc
  • Fruits : moins le fruit est mûr plus il est acide
    • Baies rouges : groseille, cassis, framboise, fraise, mûre, argousier, prunelle
    • Agrumes : citron, pamplemousse, orange, mandarine
    • Pommes (cloche), cerises (griotte), prune, abricot, brugnon, reine-claude, ananas, kiwi
    • Fruits doux : melon, pastèque, raisin, prune, pêche, figue, mirabelle, mangue, grenade, kaki, jus de fruits, (perte de la pulpe)
  • Légumes acides : tomate (surtout cuite), rhubarbe, oseille, cresson, épinard, bette (surtout cuite)
  • Choucroute et légumes lactofermentés, vinaigre, condiments
  • Vin blanc, champagne, cidre, miel, sirop d’érable

Comparaisons par repas

Alcalinisant

Peu acidifiant

Très acidifiant

Petit Déjeuner

Beurre, sucre intégral

Pain noir, complet, biscotte

Pain blanc

Café de céréales, chicorée, jus de carotte

Thé vert, thé oolong, maté, roibos, thym, romarin

Café au lait, thé noir, chocolat

Lait frais, lait végétal (amande, soja, riz) infusion non sucrée

Flacons cuits non sucré + lait

Confiture industrielle
Fruits acides, miel

Fromage blanc, œuf coque, galette de riz

Fromage frais, yaourt + fruits

Viennoiseries

Frits secs trempés la veille, amande, banane, concentrés de fruits

Fruits doux, compote

Jus d’agrumes

Alcalinisant

Peu acidifiant

Très acidifiant

Déjeuner / Dîner

Potage / soupe

Viande blanche

Viande rouge, viande en sauce

Légumes cuits, pommes de terre

Poisson maigre

Charcuterie, poisson gras

Crudités, salade verte

Œuf, omelette, tofu

Pizza, hot dog, légumineuses

Graines germées

Pâtes complètes

Céréales raffinées, frites pâtes/sauce tomate

Polenta de maïs, tortillas

Fromage doux, gruyère, emmental

Fromage fort, pâte cuite, pain blanc

Fromage blanc, mozzarella

Céréales complètes ou ½ complètes

Vin, sodas, café, thé noir

 

Fromage de chèvre ou brebis frais

Dessert sucré, sodas, café

Alcalinisant

Peu acidifiant

Très acidifiant

Collation

Fruits secs trempés la veille, amande, banane, concentré de fruits

Biscuits complets, miel, fruits doux

Barre chocolatée, pâtisserie, confiture

Infusion non sucrée, lait végétal (amande, soja, riz)

Thé vert, thé oolong, maté, roibos

Vins, sodas, thé noir, café

Fromage blanc

Yaourt

 

Acidifiants aussi :

  • Le surmenage, le travail nocturne
  • Le manque d’activité physique, le sport trop intensif
  • Le manque d’oxygénation et de sommeil
Français
ImuPlan Mobile

ImuPlan mobile, téléchargeable gratuitement, est le complément du service Imuplan pour surveiller votre alimentation et gérer très facilement la rotation de vos aliments.

 




FAQ - Mobile ImuPlan