• slidebg1

Différentes causes des allergies retardées

L'allergie retardée de type III, communément appelée intolérance, peut avoir un certain nombre de causes différentes:

Déficits enzymatiques

Les enzymes sont nécessaires pour aider à la dégradation des substances naturelles présentes dans certains aliments. Si ces enzymes sont absents ou rares, le fait de manger la nourriture peut provoquer des symptômes, car une partie du contenu de la nourriture ne peut pas être correctement traitée par le corps. Il faut rappeler aussi, que de nombreux aliments contiennent des produits chimiques qui seraient nuisibles si l'on ne pouvait pas les détoxifier - la seule raison pour laquelle on peut manger, par exemple, les pommes de terre, mais pas de la belladone (qui fait partie de la «famille» de pommes de terre) est parce que nous avons l'enzyme pour décomposer les toxines dans l'un mais pas l'autre (la cuisine, bien sûr, y contribue également). Dans le cas de l'allergie retardée (ou intolérance) au lactose, par exemple, le corps manque de l'enzyme (lactase) qui décompose le lactose (sucre de lait) en petits sucres prêts à l'absorption par le tube digestif. Les molécules de lactose sont trop grandes pour être absorbées à travers la paroi de l'intestin sans être digérées, et sa présence dans l'intestin provoque des ballonnements, des diarrhées, des douleurs abdominales, des crampes abdominales, des vomissements (surtout chez l'enfant), une constipation. Par ailleurs, ces mêmes symptômes peuvent se produire dans l'allergie au lait, quand le corps a fabriqué des anticorps aux protéines du lait, ce qui provoque une réaction immunitaire lorsque vous buvez du lait. Par conséquent, il n’est toujours pas facile de distinguer l’allergie immédiate de type I de l'allergie retardée (ou intolérance) par référence aux symptômes. La plupart des aliments nécessitent une certaine activité enzymatique dans leur digestion, et des déficiences enzymatiques peuvent être un facteur important dans l'allergie retardée (ou intolérance) alimentaire.

Pharmacologique

Certains aliments contiennent des ingrédients naturels qui ont un effet sur le corps, comme la caféine dans le café, le thé et le chocolat, ou des amines dans certains fromages. Certaines personnes semblent réagissent plus à ces substances naturelles, provoquant des symptômes, ce qui ne serait pas le cas pour d’autres personnes, sauf dans le cas où ils ont mangé des quantités beaucoup plus importantes de l’aliment. Souvent, les patients souffrant de cette forme d'allergie retardée (ou intolérance) ont aussi une histoire d'effets secondaires accentués dus aux médicaments.

Toxicité

Un certain nombre d'aliments contiennent naturellement des substances qui peuvent exercer un effet toxique chez les personnes sensibles. Par exemple, certaines fèves contiennent des composés, appelés lectines, qui peuvent provoquer chez certaines personnes la libération par les cellules du système immunitaire les mêmes produits chimiques qui sont libérés lors d'une réaction allergique. Cela signifie que les personnes ont des symptômes «d’allergie alimentaire» quand ils mangent l’aliment, mais ils ne produisent pas d’anticorps contre l’aliment. En effet, ls ne sont pas allergiques au produit.

L'histamine dans les aliments

Certains aliments contiennent naturellement de l’histamine et d'autres (comme certains poissons qui ne sont pas frais ou n'ont pas été stockés correctement) peuvent développer une accumulation d'histamine dans leur chair à mesure qu'ils vieillissent. Chez certaines personnes, cette histamine, qui se produit naturellement dans l'aliment, peut provoquer des symptômes lorsque l'aliment est consommé; généralement, des éruptions cutanées, des maux d'estomac, de la diarrhée ou des vomissements.

Les Salicylates dans les aliments

De nombreux aliments contiennent naturellement des salicylates, et notre tolérance à cela peut varier. La grande majorité des gens peuvent manger des aliments contenant des salicylates sans aucun problème, mais d'autres personnes peuvent souffrir de symptômes si elles mangent trop d'aliments qui, en combinaison avec d’autres, en contiennent une grande quantité. Ces personnes intolérantes aux salicylates se portent mieux si elles mangent des aliments avec un teneur de salicylates faible ou modéré.

Les additifs alimentaires

Une grande variété d'additifs naturels et artificiels est utilisée dans la coloration, la conservation et la transformation des aliments. Certaines personnes peuvent souffrir de symptômes provoqués par une hypersensibilité aux additifs alimentaires.

Les anticorps IgG « anti-aliments »

Certaines personnes peuvent fabriquer des anticorps anormaux (IgG, différent de IgE qui provoque une allergie) qui à tort, vont «combattre» l’aliment quand ils le mangent. Il existe des preuves que les aliments liés à la production d’IgG peuvent être impliqués dans le développement des symptômes tels que le syndrome du côlon irritable, l'arthrite et la migraine. Cependant, de l’IgG  peut être aussi retrouvé dans le sang des personnes qui ne souffrent pas de symptômes (et certaines personnes qui en souffrent n'ont pas d'IgG). L'allergie retardée (ou intolérance) tend à se développer pour les aliments que nous mangeons le plus souvent (comme les produits laitiers et les céréales), ce sont également les aliments qui le plus souvent ont les plus hauts niveaux d'IgG. Certaines personnes pensent que la présence d’l’IgG dans le sang associée à des aliments spécifiques concerne seulement les aliments que nous mangeons le plus souvent, ceci n’implique pas nécessairement qu'il fait du mal. Les recherches se poursuivent pour tenter de comprendre la pertinence des réactions IgG dans allergie retardée (ou intolérance).

Français
ImuPlan Mobile

ImuPlan mobile, téléchargeable gratuitement, est le complément du service Imuplan pour surveiller votre alimentation et gérer très facilement la rotation de vos aliments.

 




FAQ - Mobile ImuPlan